LA FABRIQUE ÉLECTRO

electro-titre-rvb-1.jpg

La Fabrique Électro permet aux enfants durant plusieurs mois et en présence de créateurs, de participer à l’ensemble du processus de création d’un morceau électro, de sa composition à son mixage, à son interprétation, en lien avec le tissu d’acteurs artistiques et culturels locaux. Ce projet consiste à faire intervenir un artiste au sein d'une classe sur la base de 6 séances de 1 ou 2h dans l'objectif de réaliser une création musicale. L’œuvre créée fera l’objet d’une restitution réalisée avec les élèves, présentée dans le cadre du Festival Babel Minots. 

Ce projet s'inscrit dans La Fabrique à Chansons lancée en 2015 par la Sacem, Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et Réseau Canopé, les auteurs et compositeurs reprennent le chemin de l’école pour partager, transmettre et vivre avec les jeunes une expérience au coeur de la création.
La thématique choisie aborde les notions de "Création, Musique et Territoire". Ce thème permet l’appropriation des termes « musique, langue, histoires et culture d’un pays, d’une ville, ou d’un quartier » de par leurs origines, leur ville (Marseille), leurs cultures (Françaises et autres), les langues qu’ils parlent ou connaissent. 

Après avoir travaillé aux côtés de Toko Blaze, le Nomad' Café a décidé de collaborer avec l'artiste techno marseillais Humantronic. 

avatars-000086680166-5as19b-t500x500.jpg

Dj et musicien multi-instrumentiste, Frédéric Alvernhe a commencé sa carrière à Marseille à la fin des 90’s en jouant dans différents groupes à la guitare, la basse, aux platines ou aux machines.

Humantronic s’est fait connaître dès 2006 sur la scène techno internationale avec la sortie de son premier EP « Kiss of the Flowerman » rapidement  n°1 des ventes.

Il a produit depuis plus d’une cinquantaine de maxis sur des labels prestigieux tel que KMS records à Détroit ou Harthouse en Allemagne et ses propres labels Neopren puis Manakacha.

Basé à Marseille après une dizaine d'années à Berlin, il développe le Manakacha Studio : un outil de production musicale et de transmission à travers ses cours de M.A.O et Djing.